Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Présentation

Publié le 15/06/2007 à 16:59

Magic : l’Assemblée est un jeu de stratégie proposant à chaque joueur d'incarner un puissant magicien Devenez capable d'incanter des sortilèges aux effets dévastateurs, d'invoquer les créatures les plus puissantes ou sournoises des différents plans, de prendre le contrôle de lieux de légende, de combattre, collaborer avec ou soumettre des personnalités majeures et de fabriquer et d'utiliser de nombreux objets magiques.


Pour ce faire, vous tirez votre puissance de divers lieux, utilisant l'une ou plusieurs des cinq formes de mana, chacune désignée par sa couleur : le bleu, lié à l'air et à l'eau, à la puissance de l'intellect sur la matière et aux mécanismes mêmes de la magie, le blanc, lié à la civilisation, aux soins, à l'ordre et à la morale, le vert, lié à la nature, à l'instinct et à la survie du plus fort, le rouge, lié à la terre, au feu et à la glace, aux émotions et à la destruction, et enfin le noir, lié à la mort, à la souffrance et à la soif de pouvoir.

Proposant aux joueurs de constituer leur propre stratégie et bibliothèque de sorts à partir des cartes en leur possession, le jeu prend donc place en trois phases : l'échange afin d'obtenir les sortilèges et créatures désirées, la constitution du deck - le paquet de cartes utilisés lors de la partie, et enfin la partie en elle-même, où les joueurs s'affrontent dans un duel, chacun tentant d'atteindre le but qu'il s'est fixé, le plus souvent la destruction complète du mage adverse - mais pas seulement, de nombreuses conditions de victoire alternatives existant et chaque joueur pouvant créer les siennes, nommées "combo".

Comme dans de nombreux jeux de carte, le but est d'utiliser ses compétences tactiques et stratégique pour dompter la chance, s'adapter au mieux et vaincre son adversare en fonction des cartes tirées et des probabilités de pioche. En laissant à chaque joueur le contrôle de la composion de son paquet de cartes et du fait des nombreux choix à effectuer à chaque instant, il met en avant les qualités du joueur, dont les plus talentueux peuvent vivrent de leurs victoires et ainsi devenir professionnels.

Les cartes s’achètent majoritairement via des paquets scellés au contenu aléatoire et sont réparties en différentes raretés, rendant certains sortilèges ou créatures - pas obligatoirement les plus puissantes - plus difficiles que d’autres à obtenir. Ainsi, les échanges entre joueurs tiennent une place majeure, chacun cherchant à affiner sa stratégie en se mettant en quête des cartes qui lui manquent, et les decks évoluent sans cesse, s’affinant en fonction des nouvelles acquisitions et s’adaptant aux stratégies, sorts et créatures le plus souvent rencontrés.

Magic : l’Assemblée propose de nombreux modes de jeu : du simple duel entre mage aux combats organisés entre plusieurs équipes aux rôles définis, en passant par de grandes mêlées où chacun lutte pour sa propre survie. Il permet aussi de jouer dans des conditions de ressources volontairement limitées, les mêmes pour chaque joueur, obligeant à faire preuve d’inventivité pour tirer le meilleur partie des quelques cartes ouvertes pour cette occasion.

Le jeu évolue sans cesse, puisque trois à quatre extensions sont publiées chaque année, l’enrichissant de centaines de nouvelles cartes. Ces extensions proposent d’évoluer dans l’espace et dans le temps, de la dévastée Dominaria à la cité monde de Ravnica, en passant par le monde métallique de Mirrodin ou celui de Kamigawa, où les mortels sont en guerre contre leurs propres dieux. Elles sont liées par « blocs », à l’univers et aux mécanismes communs, au rythme d’un bloc par année.

Enfin, Magic : l’Assemblée propose de très nombreuses compétitions – déjà plus d’un million d’organisées -, de tout niveau, permettant aux joueurs de s’affronter localement avant de se mesurer aux champions nationaux, puis mondiaux – les meilleurs remportant des prix se chiffrant en dizaines de milliers d’euros.



Source | Auteur : Nof Samedisþjófr.